Eau industrielle-énergie

Site de télérelève des compteurs d’eau de la ville de Cernay, avec mixité en radio relève des communes avoisinantes.

1700 abonnés avec suivi des consommations journalières, remonté des alarmes de fuite chez l’abonné, surconsommation, compteur bloqué, retour d’eau …

Année de mise en service 1959, 4 groupes turbine Kaplan
Puissance unitaire : 140 MW (milliers de kW), Hauteur de chute : 12,3m
Débit : 1400m3/sec, Production annuelle en 2013 : 758 MWh (millions de kWh)
Mode de gestion au fil de l’eau
Deux sas d’écluses (profondeur 23m, longueur 185m, largeur 12 et 23m)

Passerelle panoramique librement accessible (vision sur la salle des machines de 8h à 19h de mai à septembre, 8h à 17h d’octobre à avril)

 

> Télécharger le plan d’accès

La centrale expérimentale de Soultz-sous-Forêts est l’unique projet pilote existant aujourd’hui sur le territoire français en géopthermie profonde. Les résultats scientifiques actuels (et à venir) grâce à ce projet sont nombreux pour le développement de la filière Geothermie en bassin d’effondrement. Le projet consiste à developper l’exploitation d’une ressource d’eau géothermale quicircule en convection dans le socle granitique naturellement fracturé. Cette technologie baptisée EGS (Enhanced Geothermal System) en maturation scientifique et industrielle est unique en France à l’heure actuelle

Les aboutissements du projet pilote de Soultz-sous-Forêts en termes de déploiement industriel sont déjà effectifs. Le groupe ES et sa filiale ESG ont appliqué les résultats de ces recherches au développement du 1er projet industriel en France, le Projet ecoGI, qui valorisqe la chaleur obtenue par l’exctraction d’eau géothermale, à destination d’un Industriel pendant 8 000 heures par an. Un système d’échangeurs thermiques permet en effet de prélever les calories sur cette eau à 165 ° et la réinjecter immédiatement dans son milieu naturel.

ÉS Géothermie,filiale du Groupe ES, a ainsi pu bénéficier, grâce au site de Soultz-sous-Forêts, d’un savoir faire unique qui a permis de valider les hypothèses thermiques, relever les défis scientifiques et asseoir les moyens techniques nécessaires à l’exploitation et les mettre à profit des nouveaux projets en étude actuellement sur le périmètre alsacien voire d’autres pays d’Europe.

1997 / Première boucle géothermale mondiale activée – 4 forages de 3500 m de profondeur – production électrique avec une puissance électrique installée de 1,5 Mwé – Mise en fonctionnement en 2008.