Description

Suite à une étude de qualité de la rivière, l’Ostwaldergraben s’est révélé être de qualité médiocre (faible biodiversité, présence d’hydrocarbures, de métaux, de pesticides…). Au vu des obligations réglementaires européennes (Directive Cadre sur l’Eau de 2000), la CUS a engagé un programme de restauration et d’amélioration de la qualité physique et chimique de ses cours d’eau, permettant par ailleurs une reconquête de la biodiversité de la faune et la flore y séjournant.

Les grandes étapes pour la restauration de l’Ostwaldergraben en milieu urbain:

  • Création d’un corridor écologique pour rétablir la biodiversité, en particulier le Crapaud vert (deuxième phase à venir),
  • Conception et réalisation de 3 filières de dépollution des eaux pluviales strictes avant rejet dans l’Ostwaldergranen (effectif).

Chaque filière de dépollution comprend :

  • une mare artificielle de sédimentation,
  • un filtre planté de roseaux à écoulement vertical ou horizontal,
  • une mare naturelle constituant le milieu récepteur des eaux traitées.

Exemplarité de la démarche mise en oeuvre

Les techniques proposées pour le traitement des eaux pluviales strictes en milieu urbain constituent le résultat d’un partenariat multi-acteurs et d’une recherche environnementale transversale.

Exemplarité des solutions techniques mises en oeuvre

Les solutions techniques mises en œuvre sont rustiques, d’un coût raisonnable pour l’installation et le suivi, s’intègrent bien dans le paysage et constituent un bénéfice écologique sur le long terme pour l’écosystème.

Résumé des savoir-faire à voir sur le site

  • Un savoir-faire pour le suivi de la conception et de la réalisation des ouvrages de dépollution,
  • Un savoir-faire métrologique permettant l’instrumentation des ouvrages de dépollution et ainsi un suivi qualitatif et quantitatif des flux saisonniers de pollution qui y transitent.
  • Un savoir-faire analytique permettant la description du comportement des zones humides artificielles.

Chiffres clés du financement

Le financement global est assuré par : la CUS, l’ENGEES, l’AERM, la ZAEU

  • Travaux (renaturation et ouvrage de dépollution) : 320 000 €
  • Instrumentation et métrologie : 110 000 €
  • Suivi analytique : 50 000 €
  • Ingénierie de suivi (Thèse de Doctorat, temps enseignant-chercheurs) : 450 000 €

Structure qui présente la demande

ENGEES

1 Quai Koch, 67000 Strasbourg

Acteurs concernés et rôles dans le dispositif

COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG (CUS)

SINBIO: Bureau d’études

ECOLE NATIONALE DU GENIE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT DE STRASBOURG (ENGEES), LABORATOIRE EN SCIENCES DE L'INGENIEUR, DE L'INFORMATIQUE ET DE L'IMAGERIE (ICUBE), AGENCE DE L'EAU RHIN MEUSE (AERM) , ASSOCIATION POUR L'ETUDE ET LA PROTECTION DES AMPHIBIENS ET REPTILES D'ALSACE (BUFO), ZONE ATELIER ENVIRONNEMENTALE URBAINE (ZAEU)

Visited 338 times, 3 Visits today